En dépit de la crise sanitaire, en dépit des gros soucis d’approvisionnement des matières premières, le marché européen du camping-car et des vans et fourgons aménagés a connu une très belle année 2021.

181299 immatriculations neuves en 2021 en Europe, +13,2% par rapport à 2020

En effet, selon les données statistiques publiées par le CIVD, le syndicat des véhicules de loisirs allemand, il s’est immatriculé en Europe 181.299 vans aménagés et camping-cars tout au long de la dernière année (de janvier à fin décembre). Un chiffre record qui témoigne de l’excellente santé et cote d’amour de votre loisir préféré. Cette passion fait le jeu du marché qui croît de 13,2% par rapport à 2020.

Bien entendu, c’est l’Allemagne qui mène la danse avec 81.420 camping-cars immatriculés (+4,3%) tandis que la France consolide sa seconde place sur le podium avec 30.822 immatriculations neuves en 2021, soit une forte progression de 23,5%. A noter que cette forte hausse correspond à la croissance folle des ventes de vans et fourgons aménagés qui représentent, à fin 2021, 53,35% des ventes en France. Sur ce point, le marché hexagonal ressemble désormais à s’y méprendre à son voisin allemand. Le Royaume-Uni s’empare de médaille de bronze avec 14.160 immatriculations sur l’année avec une croissance de 12,3%.

Des doutes sur 2022 en raison des délais de livraison, des fortes hausses des prix et des pénuries de matières premières

Hormis la Norvège (-9%) et le Portugal (-12,6%), tous les pays européens ont vu leur marché grandir par rapport à 2020. De quoi avoir le sourire et le moral avant 2022. Toutefois, comme nous vous l’avons déjà expliqué à plusieurs occasions, ce sourire est terni par la situation actuelle de la crise des semi-conducteurs qui touche notre secteur. Les délais de livraison sont très (trop ?) importants et peuvent excéder, dans certains cas, plus d’un après votre commande. De quoi refroidir certaines ardeurs. De plus, comme vous l’avez constaté, les prix des camping-cars et vans aménagés augmentent plus que de raison depuis quelques mois. Pour maintenir la bonne santé du marché, il faut espérer que cette folie inflationniste s’arrête rapidement afin de ne pas calmer les ardeurs positives des nouveaux arrivants. Si certains experts tablent sur une baisse du marché comprise en 15 et 20% en 2022, d’autres optent pour une vision plus optimistes, plus «le verre à moitié plein» : « Nous sommes extrêmement satisfaits de la croissance record des ventes réalisée en 2021 – près de 260 000 caravanes et camping-cars neufs vendus. Et cela malgré les conditions de marché décourageantes auxquelles l’industrie est actuellement confrontée en raison de la pandémie de Covid et des pénuries de matières premières et des défis de la chaîne d’approvisionnement qui en découlent. Nous pensons donc que les perspectives sont excellentes pour 2022 étant donné que la popularité des vacances en caravanes et camping-cars est à un niveau record en Europe », note Josef Krüger, le secrétaire général de la Fédération Européenne des caravanes (ECF).

0 réponses

Laisser un commentaire

Rejoindre la discussion?
N’hésitez pas à contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.