Etre une femme dans un milieu à forte majorité masculine n’est pas donné à tout le monde. Capucine, le quart de siècle triomphant, s’est pourtant imposée grâce à son savoir-faire, sa gouaille et son dynamisme. Et ce, en vous rendant service sans jamais perdre le sourire.

 

Vous avez sans aucun doute déjà croisé Capucine dans les allées du Bourget ou lors de rassemblements comme Meuse Madine-Camping-Car. Jeune femme pleine d’allant, Capucine, 25 ans, distille les bons conseils et se rend toujours utile pour les camping-cars. Bretonne et fière de l’être, Capucine est une vraie passionnée de la vie : « Je suis aussi passionnée par mon métier », admet-elle.

Depuis deux ans, elle œuvre chez Star Mobil Services, le leader de l’assistance 24/24 pour les camping-caristes. Pour une bretonne, se retrouver dans les Vosges, il n’y a qu’un pas que Capucine a franchi  sans hésiter… ou presque. Pour une femme, se retrouver dans un milieu technique où les hommes règnent en maîtres  n’est pas une mince affaire. Pourtant, ce défi ne l’a en rien effrayé : « Etant jeune, j’étais plutôt garçon manqué. J’étais la bonne copine des garçons. Je ne suis donc pas dépaysée aujourd’hui de me retrouver dans un milieu d’homme », précise-t-elle tout sourire. Pas dépaysée donc, mais s’y sent elle à sa place ? « Je ne me sens clairement pas de trop dans ce milieu, y compris lorsque je suis dans un atelier. Au contraire, ajoute Capucine, j’essaye toujours de me dépasser pour montrer qu’en tant que femme, je vaux tout autant, voire mieux qu’un homme ».

A l’écouter, on devine une femme volontaire, une femme de caractère qui n’a clairement pas envie de se retrouver enfermée dans un rôle et ne plus évoluer. « Je suis une perfectionniste, reconnait-elle facilement. C’est aussi bien une qualité qu’un défaut », précise-t-elle.

 

« J’essaye toujours de me dépasser pour montrer qu’en tant que femme, je vaux tout autant, voire mieux qu’un homme ».

Si l’ancien garçon manqué est devenue une belle jeune femme, Capucine n’a pas hésité à rejoindre un milieu technique qui pourrait rebuter bon nombre de femmes mais aussi attirer certaines remarques machistes insinuant  que les femmes  ne soient pas aussi capables de se lancer dans des études techniques pour travailler dans des domaines jadis réservés à la gente masculine.

Pour ceux qui auraient pu douter de Capucine, son parcours plaide pour elle. Si elle estime être têtue, son entêtement et sa soif de savoir l’ont aidée à gravir les échelons, à se bâtir un parcours solide. D’un bac littéraire à un passage universitaire jusqu’en Licence (LEA), la Bretonne se lance dans un CAP & BMA ébénisterie en deux ans,  puis dans une formation GRETA en préparation-réparation VDL (pendant un an). « Adolescente, j’ai aidé à construire une roulotte en bois tirée par des chevaux de trait. Ça m’avait plu », souligne-t-elle. Elle en profite pour faire sa formation en alternance dans la concession du réseau Ypo Camp, Ouest Evasion du côté de La Mézière (35). Là, elle y apprendre les bases du métier en pratiquant  notamment la carrosserie, la préparation mais aussi le SAV. Sans quitter le réseau, elle se dirige ensuite à Treillières, chez Espace CECV où elle intègre le Centre Technique en tant que préparatrice-réparatrice.

 

« Je me dis que le camping-car, c’est la liberté. On roule puis, quand on est fatigué, on s’arrête et on dort. On part où on le souhaite, et quand on veut ! »

Repérée par Benoit Sassier pour la qualité de son travail mais également pour sa personnalité positive (tout autant que pour son sourire apaisant), Capucine accepte de traverser la France, de quitter sa très chère Bretagne, pour rejoindre Star Mobil Service. Dans les Vosges, sa présence et son travail sont très appréciés. Elle découvre l’assistance 24/24, un travail rythmé qui lui permet d’être au contact des professionnels mais aussi, et surtout, des camping-caristes souvent en galère sur le bord de la route. En deux ans, ses responsabilités ont pris de l’épaisseur au point d’être en lien direct avec les partenaires de l’entreprise, mais aussi de gérer la mise en place de formations spécialisées ou la supervision des techniciens sans oublier, le nerf de la guerre, d’être « en première ligne pour traiter les appels des camping-caristes nous sollicitant ».

Si Capucine est une technicienne reconnue, elle n’hésite pas, comme ses collègues techniciens de Star Mobil Service, à prendre la route au volant d’un camping-car. « Je le conduis bien évidemment, confirme-t-elle pleine d’assurance. Quand le porte-à-faux est raisonnable, ce n’est pas bien compliqué », sourit-elle. Si elle aime prendre la route, elle n’a, à l’heure actuelle, conduit que dans le cadre professionnel. Un voyage d’ordre privé, pour prendre la route, partir à l’aventure, la titille : « J’espère avoir l’occasion prochainement ». En voyant l’envers du décor de la vie des camping-caristes, Capucine a pu se faire une idée plus précise de ce qu’elle imagine d’une vie en camping-car : « D’un côté, je me dis que c’est la liberté. On roule puis, quand on est fatigué, on s’arrête et on dort. On part où on le souhaite, et quand on veut ! Partir comme ça, ce serait un grand dépaysement pour moi, car je suis plutôt quelqu’un qui aime organiser les choses », explique-t-elle avant d’ajouter, sur une pointe d’humour, qu’elle reste une femme avant tout : « Le côté plus contraignant, c’est évidemment une question pratique. Je suis une femme, j’ai donc besoin laver mes longs cheveux, et surtout de les sécher. C’est déjà compliqué dans une maison, alors ça, c’est mon point noir concernant le camping-car ».

2 réponses
  1. blanc mireille
    blanc mireille dit :

    j’ai fait pratiquement le tour du monde en 4×4 , ayant perdu mon mari au kasakstan, je me suis reconvertie dans le camping car où je continue ma vie de vagabonde avec ma petite chienne de poche, je fais les pays limitrophes et bien sur la France qui a des sites magnifiques.Il est vrai que l’on ne rencontre pas beaucoup de femme seule et en camping car. Je part seule où avec une amie, et c’est toujours un pur bonheur, je possède un adria twin 600 spt, pour une femme le top !!!! bravo aux femmes qui s’y adonne.

    Répondre

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.