Esprit Camping-Car a décidé de revenir sur nos anciens essais parus il y a quelques années dans nos précédents numéros. Premier de cordée, l’intégral Bürstner Aviano I727, millésime 2012 du constructeur allemand, issu du numéro 26 d’Esprit Camping-Car. 


Encadré technique

  • Kilomètres parcourus : 3500
  • Pays traversés : 4 (Allemagne, Luxembourg, Belgique, France)
  • Types de route : Campagne, autoroutes, montagne
  • Nombre de personnes participant à l’essai : 4

burstner aviano 727

Les vacances estivales en camping-car ne sont jamais classiques. Les habitués lui préfèrent largement les moments plus « calmes » des mois de mai ou septembre. Prendre la route en plein été, c’est une assurance de se retrouver coincer dans le flot quotidien des juilletistes ou aoûtiens.  Toutefois, malgré ce premier écueil, l’idée de se retrouver au volant d’un des plus grands vaisseaux de la gamme Aviano du constructeur leader sur le marché français se révèle tout de même très séduisante. Avec son catalogue ultra complet et ouvert à toutes les catégories sociaux-professionnelles, Bürstner se montre à la hauteur de sa réputation prestigieuse avec son nouveau millésime. L’intégral Aviano i727 nous offre l’occasion d’entrer plus intimement dans le monde du constructeur allemand.

Extérieur, imposant dès le premier regard

Lorsqu’il se pose face à nous, cet intégral nous drague du regard, glisse un sourire charmeur par sa calandre habilement travaillée et à l’apport d’une petite colonne arrondies de Leds en guise de feux diurnes.  Le pare-brise intégral domine l’ensemble de la face avant avec tact. La teinte champagne de la carrosserie (un classique chez le constructeur allemand désormais) donne à l’ensemble une allure charmeuse qui ne laisse personne indifférent.

Sous ses premiers aspects techniques réussis, cet intégral Aviano nous dévoile quelques petits « secrets » intéressants. La soute, tout d’abord, s’ouvre des deux côtés. Une grande porte côté passager, une plus petite côté conducteur. Ce portillon nous a d’ailleurs causé un léger souci à l’ouverture quand nous étions à l’arrêt. En mode branchement électrique, la prise située juste au-dessus de l’ouverture empêche le blocage du portillon. Rien de bien grave toutefois. L’intérieur de la soute est spacieux. Les valises s’y rangent avec aisance. On peut y ajouter des chaises de jardin et une table de pique-nique sans  crainte. L’agencement de l’espace permet même d’y entrer pour y faire le ménage tranquillement. Pour le rangement des bouteilles par exemple, l’utilisation des rainures latérales est très pratique d’autant qu’elles préservent une sensation de fraicheur pour vos bouteilles d’eau.

En option, sur la face arrière, le porte-vélo pouvant accueillir jusqu’à trois vélos. Très simple à l’usage, il est un compagnon de voyage idéal lorsque vous ne souhaitez pas remplir votre soute avec vos deux roues. Egalement sur la face arrière, la présence d’une caméra de recul nous ravit. Cette dernière est reliée au réputé système multimédia Pioneer.

Côté passagers, Bürstner installe un grand store manuel de 4,5 mètres. Maniable, il se déroule en une vingtaine de secondes. Par contre, le moindre coup de vent rend son utilisation plus délicate, voire inutile. Dommage.

Vie à bord, idéal pour quatre

Au vu de sa taille imposante (7m56 de longueur), nous nous attendons à une vie paisible à quatre, dont deux enfants. Le marchepied électrique est pratique pour entrer sans avoir à trop tirer sur les jambes. L’agencement proposé est des plus classiques et répond aux tendances du moment avec un salon de bonne taille, une cuisine en L puis une grande chambre avec un lit central et une salle de douche séparée du coin toilette. Ce côté classique mais tendance rassure. Les repères se prennent facilement.

Dans le salon, la table amovible permet de gérer des repas à cinq (trois adultes plus deux enfants) sans se trouver trop à l’étroit. La sellerie est celle de série, la Nova Amber. Confortable et saillante, elle se fond dans le décor avec discrétion et se marie idéalement avec les teintes plus sombres du mobilier en « Noyer Merano ». Le siège individuel permet la présence d’une 5ème personne. En relevant son coussin, vous avez accès à un rangement supplémentaire, parfait pour y cacher un ordinateur portable ou un appareil photo.

La luminosité de cet espace est très correcte grâce à la présence d’un lanterneau au plafond. L’éclairage à base de spots à LEDS permet de créer une ambiance de vie agréable. Les rangements hauts ne se trouvent que côté conducteur. Profonds et volumineux, ils se montrent utiles chaque jour. Le lit de pavillon est manuel. Un peu lourd à descendre la première fois, il faut adapter ses mouvements pour le maîtriser tranquillement par la suite. En mode nuit, il laisse une belle place sur la table du salon et n’occulte pas du tout la porte de sortie. L’échelle nous semble un peu juste pour un enfant de petite taille. Mais une fois dans ce lit, la sensation d’espace est réelle. La hauteur sous plafond ne donne pas de sensation de se sentir à l’étroit. Deux enfants ou deux adultes peuvent parfaitement y dormir et profiter d’un couchage confortable. Pour plus de sécurité, n’oublier jamais d’accrocher les barrières textiles de protection.

Entre le salon et la kitchenette, le petit meuble haut de séparation est réservé à l’emplacement de la télévision à écran plat, ici une Alden AIO 80 avec sa nouvelle télécommande fonctionnelle. Le bras permet de tourner la télé vers le salon aussi bien que vers la chambre arrière.

L’espace cuisine est complet. Le réfrigérateur est vraiment spacieux. Pour quatre personnes, son efficacité est à la hauteur. La présence d’un compartiment congélateur s’apprécie encore plus en été. Au-dessus du frigo, vous avez le droit à un placard qui peut aussi bien servir de rangement que d’emplacement pour y poser un four. En face, la kitchenette en L est bien pensée. Pratique à l’usage même s’il manque d’un plan de travail un peu large, cette cuisine n’obstrue pas le passage. Un bon point. Ses nombreuses solutions de rangement sont à mettre en avant d’autant que les tiroirs comme les placards de pavillon sont profonds. Sous l’évier se trouve un emplacement pour une poubelle labellisé « tri sélectif ».

L’arrière de l’intégral est bien entendu réservé à la chambre. Cette dernière rentre dans les canons du genre avec son grand lit central, sa salle de douche séparée du coin toilette et bien entendu sa porte de séparation. Indépendante donc, la chambre dévoile des atouts séduisants à commencer par le lit central avec sa tête relevable mécaniquement. Avantage de cette technique, elle libère de la place au pied du lit et permet un passage plus aéré que lorsque le couchage est en mode nuit. Le pied de lit accueille également un espace rangement spacieux. L’accès au lit se fait par les côtés. Posé sur la soute, ce dernier est assez haut, les petites marches latérales (une de chaque côté) permettent d’y monter plus simplement. Les têtes de lit individuelles accueillent des rangements utiles. L’éclairage, à base de Leds, ne nous déçoit pas d’autant plus qu’une colonne de Leds se montre discrète sous les placards hauts.

Outre le pied de lit, les solutions de rangements que proposent cet intégral permettent au couple de gérer un espace individuel intéressant grâce notamment aux deux penderies mais également avec les petites tablettes faisant office de tables de nuits.

Avec la salle de douche indépendante, la chambre donne sa pleine mesure. La cabine est de dimension correcte. L’idée de placer un petit reposoir pour s’asseoir est intéressante mais cela empiète un peu de place au final. Esthétiquement, cette douche est une pure réussite. Le coin WC, lui, demeure plus classique. La vasque apporte une touche de modernité subtile. Là encore, les rangements ne manquent pas et permettent de poser tout ce dont la famille a besoin sans jamais manquer de place. La porte coulissante permet, la nuit – et même le jour – de garder une intimité supplémentaire et de ne pas dormir les toilettes ouvertes.

Prise en main, une conduite souple et dynamique

L’idée de prendre en main un tel mastodonte peut en effrayer beaucoup. Normal, les 7m55 de longueur ainsi que les 2m30 de largeur doivent se maîtriser à la perfection pour ne pas adopter une conduite hachée et craintive. Une fois bien installé sur le siège (avec une position très haute), le volant en main, les craintes s’évanouissent très vite grâce aux bienfaits de la direction assistée. La conduite se montre d’une souplesse des plus agréables. Notre version d’essai était celle du 3l 157ch. Sur les routes rapides (autoroutes particulièrement), la puissance de l’intégral prend toute son ampleur. Les accélérations sont vives et dynamiques même si les passages en sous-régime se montrent eux un peu plus délicats. En adoptant une conduite douce, nous avons constaté une consommation moyenne de 10,1l/100. Elle grimpe assez vite en cas de conduite plus « sportive ».

La station multimédia Pioneer se manie simplement, au toucher. La fonction GPS est efficace même si la voix est parfois trop directive. En ce qui concerne la caméra de recul, elle se montre très utile pour manier habilement cet intégral pour vos manœuvres les plus délicates.


Notre avis

Fidèle à sa tradition, Bürstner livre ici un intégral très fonctionnel et qui répond facilement aux attentes d’une famille de quatre personnes. Esthétiquement beau au regard, il attire les badauds facilement, impressionnés par son aspect imposant. Ce gabarit, d’ailleurs, peut en freiner quelques-uns. Heureusement pour cet Aviano I727, il n’a pas que sa beauté à mettre en valeur. La vie à bord, avec deux enfants, se passe sereinement. Si la réserve d’eaux propres (120l) semble parfois juste, elle a le mérite d’apprendre à tout le monde à ne pas gâcher inutilement de l’eau. Le confort de la sellerie ainsi que l’agencement pratique de l’espace permettent de voyager l’esprit tranquille, d’autant plus avec une motorisation comme celle de notre véhicule d’essai (3l, 157ch), un véritable bonheur sur route.


[column size=”one-half”]

Les plus

  • Sa beauté esthétique
  • La soute avec ses deux ouvertures latérales
  • Un agencement tendance
  • Le grand lit central
  • Ses grandes capacités de rangement
  • L’apport des éclairages à LEDS
  • L’indépendance de la chambre principale
  • La station Multimédia Pioneer

[/column][column size=”one-half” last=”true”]

Les moins       

  • Le passage étroit au pied du lit si ce dernier n’a pas la tête relevée
  • L’usage du store, délicat au moindre coup de vent
  • L’impossibilité de bloquer le portillon de la soute, côté conducteur, lorsque le véhicule est branché
  • L’échelle pour monter sur le lit de pavillon

[/column]


L’avis de…

Mélanie, 35 ans, professeur des écoles

« Cette expérience est enrichissante. Lorsque je l’ai vu la première fois, j’ai été impressionné par son grand gabarit. Une fois dedans, sur la route, on oublie très vite cet aspect pour en apprécier son confort et sa qualité de vie. A quatre, nous n’avons pas connu de sensation de gêne ou d’étroitesse à l’étape. Très vite, les repères se prennent sans souci. Les différents modes de rangements sont appréciables car ils nous ont permis de ne jamais manquer de place. D’ailleurs, quelques petites astuces sur ce point facilitent la vie.

Les enfants ont apprécié la vie dans une « maison roulante ». Pour eux, le camping-car prend même une dimension sociale car il est source de rencontres avec d’autres familles sur la route. L’agencement est bien pensé, notamment avec la séparation des espaces de vie, qui garantissent une intimité pour les parents. Par contre, l’accès au lit est un peu délicat car ce dernier est assez haut. Heureusement, l’idée de pouvoir relever sa tête offre une liberté de plus, et permet de lire le soir sans se faire mal au dos.

Sur la route, j’ai apprécié de ne pas sentir trop de mouvements ni d’à-coups. Pendant les longs trajets, surtout sur autoroute, la cabine est un peu bruyante sans que cela soit pour autant une gêne permanente. A contrario, sur des petites routes, j’ai été surprise par le silence que dégageait cette cabine »

Conclusion

« Cet intégral me plait beaucoup car il nous a permis de vivre une riche expérience. A travers ce voyage, les enfants ont appris à gérer pas mal de choses, comme l’eau ou l’électricité. Le vecteur social du camping-car est très important également ».


Fiche technique

plan

Porteur

Porteur                                           Fiat Ducato

Motorisation de base             2.3l 130ch

Motorisation de notre version d’essai        3l 157ch

Dimensions/poids

Dimensions (LxlxHxH.I)       7m56x2m30x2m75x1m93

Empattement                             4,03m

Rayon de braquage                  14,3cm

PTAC                                               3.5t

C.U.                                                   385kg

Places

PCG                                                   4

Places repas                                 4/5

Places couchages                      4

Equipements

Dimension des lits                   permanent AR : 195×146, lit de pavillon : 195×144,

Réfrigérateur                              150l AES

Eaux Propres/Eaux Usées   120l/90l

WC                                                    A cassette extractible

Chauffage                                      Truma Combi 6

Gaz                                                   2x13kg


 

 

 

 

 

1 réponse
  1. Rolando jean Pierre
    Rolando jean Pierre dit :

    Je voudrai savoir s’il est possible de rajouter un porte scooter léger genre DAX.Merci de bien vouloir me renseigner.

    Répondre

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.