Marie et Corentin sont des aventuriers, un couple qui aime la vie, la nature et la rencontre avec autrui. Depuis deux ans et demi, ils voyagent à travers le monde à bord de leur fourgon aménagé, un Roadcar R540 avec comme leitmotiv : «ne pas attendre la retraite pour profiter de la vie et vivre notre vie comme on le désire».

Dans leur histoire, ce couple s’est rencontré au Québec. Les deux ont tout de suite eu la même envie, celle de voyager encore et toujours. Faisant des économies pendant près de 10 ans, Marie et Corentin ont tout vendu (maison, meuble, voiture). Ceci dans le but de financer l’achat de leur fourgon aménagé et de leurs voyages. Pour vivre pleinement cette vie de nomade, le couple a créé un projet «Sourires Autour du Monde». Pour ce dernier, ils ont impliqué trois écoles primaires françaises. Cela avec comme but de sensibiliser au handicap et de changer le regard face au handicap.

Ne se fixer aucune limite

Marie connaît bien cela, elle-même étant atteinte du syndrome de Usher (une maladie dégénérative touchant la vue et l’ouï). Ce syndrome la contraint à porter des appareils auditifs depuis l’âge de 5 ans tandis que sa vision diminue doucement mais sûrement.

Un partage avec trois écoles 

Loin d’être accablée par son handicap, Marie ne veut pas se fixer de limite. Bien aidée par Corentin, véritable amoureux de la nature et humaniste dans l’âme, elle entend délivrer des messages positifs . Elle les partage avec les trois écoles partenaires les rencontres enrichissantes faites pendant les périples. Comme le définit si bien ce jeune couple, «Sourires Autour du Monde n’a pas d’autre prétention que de booster l’estime de personnes en proies à diverses barrières, de parler du handicap de manière naturelle afin d’en faire évoluer la connotation».

Contraint de rester en France en ce moment, le couple est déjà allé dans 25 pays et distille régulièrement les sourires croisés et échangés.

Pour soutenir ce très beau projet et ce couple vivant et dynamique, rendez-vous sur : www.souriresautourdumonde.com 

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *