le bon coin

Marché en pleine croissance, le camping-car est victime de son immense succès ces derniers mois et de son excellente cote d’amour auprès des Français. Produit coûteux pour des acheteurs loin d’être fortunés, les camping-cars sont, aujourd’hui, la cible de plusieurs attaques et surtout d’arnaques.

Un schéma bien rodé qui trompe facilement les acheteurs

Cet été, plusieurs médias ont été alertés par des consommateurs d’une arnaque mise en place via le service de vente par internet très réputé Le Bon Coin. La cible ? A l’heure actuelle, seule le nom de la société «Le Plaisir du Camping-Car» a été mise en avant, ses gérants ayant d’ailleurs porté plainte suite à la découverte de ces arnaques.

Le principe est «assez simple». Les arnaqueurs mettent une annonce de vente d’un camping-car sur le site Le Bon Coin. Le prix du camping-car est bas, parfois, très bas, et donc suscite l’intérêt des acheteurs, bien heureux de flairer une «bonne affaire». Le contact pris, l’acheteur paye avant même d’avoir pu voir le véhicule en vrai (GROSSE ERREUR). Le schéma est bien rodé puisque les malfrats ont, en  même temps, réussi à éditer des faux bons de commande avec papier à en-tête de la société incriminée, le tout en prenant bien soin d’ajouter, en plus, le numéro d’identification au registre du commerce, le Kbis.

Un préjudice estimé, aujourd’hui, à plus de 1M€

L’arnaque fonctionne, l’acheteur, séduit (aveuglé) par le prix très en-deçà de ce qui se pratique sur le marché, fonce, envoie des gros acomptes et… ne voit jamais la couleur de son camping-car. D’un achat plaisir, les acheteurs entrent alors en plein cauchemar. Se sentant lésés, ils prennent alors contact avec l’entreprise qu’ils estiment être la vendeuse, Le Plaisir du Camping-Car. Là, c’est la stupeur. Dans les multiples échanges entre acheteurs et l’entreprise, les «clients» leur demandent leur camping-car. «Impossible» pour Jean-Marie Maton, gérant de l’entreprise avignonnaise. Logique, il n’a pas du tout les camping-cars en question. Certains clients deviennent agressifs, comme l’explique Michel, demi-frère du gérant de l’entreprise à nos confrères de France-Bleu : « Il y en a qui ont pris l’avion à Séville, loué une voiture à Marseille, ils sont arrivés à l’adresse du siège de l’entreprise donnée par les escrocs à Avignon et ont évidemment réalisé qu’il n’y avait rien, pas le moindre camping-car. Et ce alors qu’ils avaient versé 32 000».

A ce jour, plus de 45 plaintes ont été déposées. Pour Le Plaisir du Camping-Car, la vie est loin d’être un long fleuve tranquille, certains acheteurs arnaqués ont peine à croire que l’entreprise n’y est pour rien. Le gérant semble à bout de souffle et n’entend pas en rester là. S’il a bien porté plainte pour usurpation d’identité notamment, il aurait mené sa propre enquête et trouvé trois autres sociétés victimes de cette arnaque chiffrée, aujourd’hui, à plus de 1M€.

Et vous, avez-vous été victimes d’une arnaque à l’achat ? N’hésitez pas à témoigner pour faire avancer les choses.

Contactez-nous sur espritcampingcar@gmail.com

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *