Le marché français – comme ailleurs en Europe – se porte bien, très bien même, merci pour lui. A fin août, les paramètres étaient au vert.


100524 immatriculations en un an, un record

En effet, selon les données officielles, il s’est immatriculé, dans notre pays, plus de 100.000 camping-cars en un an, au 1er août dernier. En détail, selon les chiffres de l’UNIVDL, on trouve 30.194 camping-cars neufs (un record en France) et 70.330 immatriculations de camping-cars d’occasion. Cela donne un total record de 100.524 immatriculations sur notre territoire sur cette période.

La bonne santé du secteur en a surpris plus d’un, mais l’effet post-confinement a joué énormément dans les envies des acheteurs. Ces derniers, épris de liberté et de simplicité de voyage (on part quand on veut, sans penser à réserver six mois avant une chambre d’hôtel ou une place de camping) ont sauté sur l’occasion de découvrir la vie en camping-car ou en van aménagé, le tout avec bonheur, espérons-le. Ces résultats sont excellents comme le montrent les taux de croissance : +20% pour le marché de l’occasion, +32% pour le marché de la cellule neuve de camping-car, +56% pour le segment des vans et fourgons aménagés.

Les deux années à venir s’annoncent complexes

Cette bonne santé fait plaisir à voir. Elle risque d’être mise à rude épreuve dans les mois à venir avec toutes les tensions liées au retard d’acheminement des puces électroniques qui impliquent des retards de production des porteurs. Comme un serpent qui se mord la queue, ces retards en chaîne entraînent fatalement des retards de livraison aux constructeurs qui, eux, annoncent, malheureusement, des délais de livraison des camping-cars à un an, voir un an et demi. La patience va devenir votre maître-mot dans les mois à venir. D’autant plus qu’une hausse des prix n’est surtout pas à exclure tant le coût des matières premières augmente, tout comme celui des transports Asie-Europe. 

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *